Accueiltemoignage
100-100
On envoie votre CV

Livre d'or

Mon job d'été rêvé en Espagne
de Suzanne 09/10/2015 13:47:50

Je me devais de vous le faire partager puisque c’est grâce au Club TELI que je l’ai trouvé ! 


En effet, via le Club TELI, je suis tombée sur le témoignage d’une jeune fille qui racontait son expérience saisonnière en Espagne. Elle avait travaillé le temps d’un été à Port Aventura, un des plus gros parcs d’attractions d’Europe. Ça m’a fait rêver ! J’ai été sur leur site internet pour poster mon CV puis tout a été très simple ! 


J’ai été convoquée pour un entretien près de chez moi (à Nantes) et je crois savoir qu’ils se déplacent dans quelques autres pays et villes d’Europe ! L’entretien se déroule en Espagnol, mais le niveau demandé n’est pas très élevé alors pas de panique ! A l’issue de cette demi-journée, on nous a donné une première réponse qui devait nous être confirmée quelques temps plus tard. Cette réponse définitive s’est quand même fait attendre quelques semaines…, à l’espagnole quoi ! 


J’ai commencé ma saison à la mi- mai. Arrivée à Salou quelqu’un est venu me chercher pour me conduire dans mon appartement : une coloc’ de six filles. Des Finlandaises, des Espagnoles et moi ! Pas de Français à l’horizon : PARFAIT ! (pour mon espagnol). 


Salou est une petite ville de bord de mer hyper touristique grâce au parc. Elle est remplie d’hôtels et de boites de nuit ! Au pic de la saison, vers la mi-août, on croisait plus de Russes et d’Américains dans la rue que d’Espagnols ! C’est pourquoi, ils recrutent des jeunes dans différents pays d’Europe : des Finlandaises qui parlent pour la plupart très bien l’anglais, beaucoup d’Italiens, d’Espagnols et de Français. Le parc est immense ! Je vous conseille d’aller faire un tour sur le site internet pour vous donner une idée ! Et sachez qu’en travaillant pour eux, vous avez un accès illimité au parc !!! (en dehors de vos heures de travail bien entendu). Vous êtes susceptible de travailler sur des attractions du parc, dans les points de restauration, aux entrées ou comme vendeurs de confiseries par exemple. Juste à côté du parc, vous pouvez aussi être employé au « Caribe ». C’est un parc aquatique. Troisième possibilité : les hôtels du parc. Il en compte quatre ! Quatrième et dernière possibilité : le Beach Club. C’est là que j’ai travaillé pendant l’été. C’est un grand terrain près de la plage avec pas moins de 7 piscines différentes avec, tenez-vous bien, vue sur la mer ! C’est un espace qui se veut de détente et réservé aux clients des hôtels. Il y a sur place une ligne de buffet ouvert le midi et quelques « chiringuito » (des petites cabanes en bois où se vendent glaces, boissons et confiseries). Il y a aussi un restaurant plutôt chic : le Lumine. Le travail n’est pas harassant mais il faut bien le faire. Et c’est quand même sympa de travailler au soleil, entourée de collègues venus de toute l’Europe ! 


J’ai beaucoup aimé accueillir des touristes du monde entier. Communiquer avec les Russes n’est pas chose aisée mais c’est marrant d’essayer ! J’ai terminé ma saison fin août mais sachez que le parc emploie l’été près de 3000 personnes et qu’évidemment tous ne commencent et ne finissent pas en même temps ! 


Cet été restera un de mes meilleurs souvenirs. Juste magique. 


A éviter cependant si vous êtes plutôt du genre calme et solitaire car Salou est une ville qui bouge énormément et faire la fête tous les soirs de la semaine n’est pas du genre reposant… A éviter aussi si vous comptez travailler pour gagner de l’argent ! Le salaire n’est pas très élevé et avec le rythme de vie qu’on mène sur place, croyez-moi à la fin de l’été il ne reste pas grand-chose ! 


Je crois aussi me rappeler qu’il y en a encore des postes à pourvoir jusqu’en mai. 


Bonne chance



Suzanne PIVETEAU