Accueiltemoignage
100-100
On envoie votre CV

Livre d'or

Mon stage à Venise
de Elise 16/10/2015 15:05:18

Je m'intéresse depuis longtemps à l'histoire de l'art, j'aime visiter des musées, j'ai également travaillé l'été en musée, comme caissière ou surveillante de salle.

 
"Ce stage est pour moi !"
 

J'aime également beaucoup l'Italie, je suis partie en Erasmus à Rome l'année 2009/2010 après quoi j'ai eu vraiment envie de revenir en Italie pour un job, un stage, pas nécessairement à Rome d'ailleurs. Alors quand j'ai eu connaissance par le club TELI du programme de stage de ce musée à Venise, je me suis dit « c'est pour moi ! »

 

Leur site internet explique en détails la procédure à suivre pour postuler, il ne faut pas nécessairement parler couramment italien mais c'est mieux d'être capable de communiquer un minimum ou être motivé pour apprendre ! L'anglais par contre est indispensable car c'est en fait la langue principale utilisée pour ce stage. Pour postuler il faut remplir un formulaire, envoyer CV, lettre de motivation et deux lettres de références, l'une académique, l'autre professionnelle, je sollicite donc un enseignant et le musée où j'ai travaillé, ils acceptent.

 
Première étape franchie, je vais donc pouvoir envoyer ma candidature, il ne me reste plus qu'à attendre, les réponses seront données un peu plus de deux mois plus tard, après étude de toutes les candidatures.
 
 Ma candidature est acceptée pour un stage de trois mois ! 
 
Je reçois finalement une réponse positive à la mi-février, ma candidature est acceptée pour un stage de trois mois !!! Ce sera d'avril à juin. Début mars le coordinateur des stagiaires nous envoie (aux nouveaux arrivants du mois d'avril) une liste d'appartements à louer avec les coordonnées des propriétaires qui ont l'habitude de traiter avec les stagiaires du musée. Il nous transmet également la liste de nos adresses email pour que l'on puisse s'arranger pour d'éventuelles colocations. Nous sommes dix à débuter en avril, je m'organise avec deux autres stagiaires pour partager un appartement, les photos sont magnifiques.
 
Le musée nous paie 750 euros par mois 
 

Cela se confirme à mon arrivée sur place, il est beau et spacieux, nous sommes bien installées. J'ai eu la chance de pouvoir sous-louer mon studio de Paris pendant la période du stage ce qui m'a permis de ne pas perdre d'argent, par ailleurs le musée nous paie 750 euros par mois, je ne vais donc pas mettre d'argent de côté mais je peux couvrir une bonne partie de mes frais.

 
L
'ambiance est sympa et le musée est magnifique. 
 

Nous avons notre journée d'accueil le 31 mars il a donc fallu arriver le 30 mais les précédents occupants libèrent l'appartement pour le 1er avril, comme il y a des lits d'appoint, canapé etc., nous pouvons arriver directement là-bas plutôt que de passer deux jours à l'hôtel.

 

Le soir de mon arrivée il y a une fête à l'appartement : les trois stagiaires qui y habitaient précédemment ont invité tout le monde : stagiaires sur le départ mais aussi d'autres qui restent encore un mois ou deux. C'est une bonne façon d'entrer dans l'ambiance, tout le monde est sympa et... parle anglais. Ce que je savais mais se retrouver plongée en milieu anglophone, certains étant natifs, d'autres non, c'est pas évident. Dimanche, après une courte nuit c'est notre journée d'accueil : nos responsables, qui sont d'anciens stagiaires, nous expliquent comment se déroule le stage: notre travail au musée, nos jours de repos et les excursions organisées pour nous deux fois par mois. On a même le droit à un petit mot du directeur. La semaine suivante commencent les choses sérieuses. Le matin, on arrive à 9h30 pour préparer le musée qui ouvre à 10h puis chacun son poste : surveillance des salles, vestiaire, vente et contrôle des tickets, ce n'est pas hyper amusant mais l'ambiance est sympa et le musée est magnifique.

 
 
 

On a trois jours de repos par semaine donc on peut aussi profiter de Venise : musées, balades, cafés, sorties nocturnes. Il y a une très bonne ambiance au sein du groupe et nous passons beaucoup de temps ensemble, des liens d'amitié se créent. Il faut aussi prévoir un peu de temps pour préparer nos visites : chaque jour le musée propose gratuitement au public de rapides présentations d'oeuvres du musée, de courants artistiques, des expositions temporaires. Ce sont donc les stagiaires qui s'en chargent, chacun ayant environ quatre ou cinq présentations à faire par mois. Le premier pour moi sera un « 10 minutes Talk » sur un tableau de Kandinsky. Comme il y a beaucoup de Français à Venise je peux faire ma présentation en français ce qui facilite les choses ! Je suis un peu stressée mais je m'en sors, les suivants seront plus faciles. Nous sommes également amenés parfois à faire des visites guidées d'environ une heure pour des groupes ayant réservé en avance, on commence à partir du deuxième mois, histoire de se familiariser d'abord avec le musée et ses collections. J'ai vraiment aimé cet aspect du stage, c'est toujours très enrichissant de faire ces visites. Il ne m'a finalement pas fallu très longtemps pour me familiariser avec le musée et Venise. Je finis par vraiment me sentir chez moi là-bas et c'est avec une certaine nostalgie que je rentre chez moi début juillet. 


Une chose est sure : j'y retournerai ! 
 

J'ai vécu une expérience inoubliable dans une ville sublime, rencontré des gens formidables et beaucoup appris à tous les niveaux, le temps est passé vite, il me reste beaucoup de choses à découvrir à Venise alors une chose est sure : j'y retournerai !


Élise Rollinger